L'économie a mille visages. Investissons dans l’humain.

BannerMilleVisages

Pourquoi cette campagne?

Les acteurs du programme Uniterra travaillent à construire une économie juste, démocratique et inclusive. Afin d’accélérer le processus de réduction de la pauvreté dans les pays en développement, il est primordial que les communautés renforcent leur pouvoir économique et que cela se répercute de façon positive et durable sur les différentes sphères de la société (santé, éducation, etc.).

Pour ce faire, le programme Uniterra et les organisations locales qu’il appuie œuvrent à faire croître le secteur privé national et à renforcer les marchés locaux et nationaux, tant en milieu rural qu’urbain. Le programme aide à la mise en place et au fonctionnement de petites industries artisanales et de coopératives. Il permet à de nombreuses entreprises de prospérer et à de petits producteurs et productrices d'améliorer leurs conditions de vie.

Le programme Uniterra met ainsi à la disposition de ses partenaires des moyens pour que les populations marginalisées puissent intégrer l’économie et y jouer un rôle actif. Ces moyens misent sur la valorisation du potentiel humain plutôt que sur le capital financier.

Pourquoi investir dans l’humain?

  • Parce que c’est une action de lutte contre la pauvreté.
  • Parce que c’est permettre à des gens victimes de la pauvreté de renforcer leur pouvoir économique, de valoriser leurs ressources propres et par le travail et l’effort, de sortir de la pauvreté et de devenir autonomes. En somme, cela leur permet de prendre en main leur destinée, à la fois sur les plans social, de la participation politique, de la santé, de l’éducation et de l’égalité hommes-femmes.
  • Parce que c’est un placement à long terme, qui profitera à plusieurs générations. C’est un placement dans l’avenir de l’humanité.

Les 3 axes de la campagne

La formation professionnelle et l’accès à l’emploi

Le travail permet aux individus de gagner un revenu, de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille, de grandir et de réussir. Dans les pays en développement, des millions de femmes et d’hommes gagnent moins d’un dollar par jour, ce qui les rend prisonniers d’une lutte quotidienne pour leur survie. Les gens les plus démunis et notamment les jeunes vivent avec les défis d’être sans emploi, sous-employés, d’avoir un travail précaire, un salaire minimal ou des conditions de travail dangereuses.

Au Vietnam, le programme Uniterra renforce les programmes de formation professionnelle technique. Ce type de formation aide les jeunes, en particulier ceux provenant de milieux défavorisés, à acquérir des compétences techniques en lien avec des secteurs de l’emploi en demande. Les formations en milieu de travail, l’acquisition de compétences en recherche d'emploi et les cours d'apprentissage professionnel fournissent l'expérience pratique et les outils dont ces jeunes ont besoin pour entrer sur le marché du travail. Ils assurent ainsi leur autonomie économique et leur futur.

Les coopératives et autres formes d’entreprises collectives

Plus de 50% des actions du programme Uniterra s’inscrivent dans le champ de l’économie sociale et solidaire. Le programme soutient des organisations de types coopératif, associatif ou mutualiste de production, de transformation et de commercialisation de produits agroalimentaires ou artisanaux en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Ces formes d’organisation permettent en effet de mettre en commun les ressources et les efforts d’une collectivité pour obtenir de meilleurs résultats et ainsi accroître les revenus, qui sont ensuite partagés le plus équitablement possible entre les membres de la collectivité.

Nos projets et nos coopérants volontaires appuient le développement local concerté, le renforcement des capacités des organisations et des personnes au plan de la production, de la gestion, de la transformation et de l’accès aux marchés comme à celui de la gestion participative et démocratique et du dialogue sur les politiques.

Dans le secteur social, nous travaillons avec des organisations qui offrent des services de santé communautaire et d’éducation, dont plusieurs organisations d’économie sociale et solidaire : centres de santé communautaires et de services aux personnes malades, organismes d’éducation non formelle et d’alphabétisation auprès des femmes et des filles.

Le commerce équitable et le commerce solidaire

Le programme Uniterra établit une distinction entre :

  • le commerce équitable, dont les échanges Nord-Sud constituent la base du système d’échanges équitables, qui se réalisent à travers différents systèmes de certification et la participation de différents acteurs sur le plan international; et
  • le commerce solidaire, régi par des échanges internes au niveau local, national, régional ou sous-continental, et basé sur le principe de solidarité entre communautés ou organisations partageant la même vision de développement.

Dans plusieurs de nos pays d’intervention, le commerce équitable et le commerce solidaire représentent des outils mobilisateurs de développement économique solidaire au service des communautés.

Au Guatemala, en Bolivie, au Mali et au Népal, le programme Uniterra et ses partenaires appuient les associations de producteurs, de distributeurs et d’exportateurs dans leurs démarches pour faire mieux connaître les défis et les réalisations du commerce équitable en émergence. Cet appui s’incarne dans de multiples projets d’information et de formation sur les pratiques équitables, les normes et la certification, ainsi que sur l’accès aux marchés locaux, nationaux et internationaux à un plus juste prix.

Le blogue
UNITERRA

19 mars 2014
Lancement du documentaire: En solidarité avec le karité
17 février 2014
Lancement du séminaire international Uniterra 2014
10 février 2014
Le programme Uniterra est en vedette dans le journal Ottawa Citizen
31 janvier 2014
Rencontrez nos participants canadiens au Séminaire international 2014!

POSTES EN COURS

UNITERRA
sur Facebook