Pour une plus grande justice dans le monde

Session Uniterra à l'AWID:


Pour une plus grande justice dans le monde 
Des organisations de femmes investissent dans l’économie sociale et la justice économique
Cas du Botswana, du Guatemala et du Sénégal

 

Comme initialement planifié, l’atelier d’Uniterra avec ses partenaires venus du Botswana, du Guatemala et du Sénégal s’est tenu ce 21 avril de 11h30 à 13h00 au Centre International des Congrés Halic d’Istanbul, dans le cadre du forum de l'AWID.

L’assistance était composée de représentant-es de nombreuses organisations partenaires : Marche Mondiale des Femmes-Suisse/Brésil, Crossroads International-Canada, AWOMI-Sénégal, WRM-Urugay, CARE International-Tanzanie, Plan International-Kenya, CECI-Canada, EUMC-Canada, Global Goods Patners–USA, CEFAR Ladies Circle for Women Empowerment-Cameroun, CONSECTORA-Pérou, Women Democracy.net–UK, Coalition of Bumickake Workers-USA, Radio de femmes Manoré FM -Sénégal, AFEME-Sénégal… sans compter la participation des représentantes de la délégation d’Uniterra.

Les trois panélistes (Peggie, Brisna et Héléne) venues du Botswana, du Guatemala et du Sénégal ont chacune présenté de façon exhaustive l’expérience de leurs organisations en matière de renforcement du pouvoir économique des femmes à travers des exemples précis d’activités ou d’actions mises en œuvre par les femmes. Au Sénégal ou au Botswana, les femmes de milieux ruraux et urbains se sont organisées autour d’activités économiques, et des femmes victimes de violences ont retrouvé leur dignité et entrepris la longue route vers l’autonomie. Au Guatemala, les femmes autochtones se mobilisent pour réclamer une plus grande justice économique.

Les panélistes ont par ailleurs souligné les contraintes socio-culturelles, politiques, économiques qui en plus de l’insuffisante volonté politique des décideurs amoindrissent considérablement leurs contributions au renforcement du pouvoir économique des femmes.

Comme quoi, malgré leur ingéniosité et leur esprit de créativité et d’innovation certains questionnements restent toujours d’actualité. Les femmes sont elles sur la bonne voie pour véritablement influencer le pouvoir économique? Les secteurs d’activités informels et traditionnels - artisanat, maraîchage, micro-commerce, micro-entreprises, transformation de fruits et légumes, de produits halieutiques etc. – ne les confinent-ils pas en marge de l’économie globale, contrôlée par les hommes ? Comment amener les femmes à transformer leurs projets économiques en véritables leviers de changement individuel et collectif ?

Autant de questions qui appellent à une mobilisation, une synergie et surtout des alliances à tous les niveaux pour AGIR efficacement.

Malgré le temps limité imparti pour la tenue de l’activité (1h30), une présentation succincte du Cadre de référence sur le pouvoir économique des femmes a été faite par la Chargée de projet régionale en égalité femmes-hommes (EFH) d’Uniterra et un débat a suivi cette présentation. Avant la clôture de la session, les participant-es ont inscrit sur des papiers des mots-clés à afficher sur la bannnière qui a été portée le dimanche 22 avril lors de la Marche de soutien aux femmes de la Turquie.

 

 

 


Collaborateurs & collaboratrices

Régions

Programmes

Enjeux